Les points d'échange Internet

Les points dchange Internet AFNOG VI 18-22 avril 2005 Maputo, Mozambique 1 Historique de cette prsentation Cration du support en mai 2004 pour Afnog V Dakar De nombreux lments ont t repris des prsentations de Bill Woodcock prsentes aux sessions anglophones AFNOG Les supports de Bill Woodcock sont beaucoup plus exhaustifs que ce document

2 Dfinition du point dchange Lieu o les oprateurs Internet viennent se raccorder pour changer de faon conomique leur trafic Assure la couverture dune zone gographique donne Objectifs multiples : rduire le volume de trafic achet en transit (coteux) avoir une proximit pour le trafic local Le cot est, dans un premier temps au-moins, largument le plus important pour mettre en uvre un point dchange Internet

3 Technologies utilises Point dchange de niveau 2 ou de niveau 3 ? Niveau 2 rseau local commut partag entre les diffrents acteurs Niveau 3 utilisation dun point de routage gr sur le point dchange entre les oprateurs Le point dchange niveau 2 permet la mise en uvre de nombreux scnarii et est particulirement souple

4 Un peu dhistoire (1) MAE-East ds le dbut des annes 90 localis chez MFS (devenu Worldcom puis MCI) nest pas le premier point dchange, mais probablement le plus connu au tout dbut un Ethernet 10 Mbit/s partag ajout de technologie FDDI prsent en plusieurs btiments trs proches CIX (Commercial Internet Exchange) situ en Californie (Palo Alto) technologies de niveau 3 et concentration de supports de

transmission 5 Un peu dhistoire (2) Points dchange en Europe A Stockholm (nom trouver) LINX (Londres, lun des plus gros) AMS-IX (Amsterdam)

SFINX, PARIX, MAE-Paris (arrt ?), FreeIX, POUIX ? nombreux autres points dchange Exemple ne pas suivre de nombreux points dchange Paris non interconnects entre eux (cots levs, perte de qualit en connexit rseau) il y en a deux majeurs (SFINX, FreeIX) et les autres ne servent qu certains trs gros qui ont une politique plutt ferme de peering 6 Porte gographique Un ou plusieurs IXP desservent un secteur dfini mtropolitain, national, rgional ?

plusieurs points dun mme secteur doivent sinterconnecter entre eux Dfinir la politique dchange des routes changer les routes du secteur gographique concern changer toutes ses routes ? Le point dchange est-il prsent en plusieurs endroits de la zone ? 7 Point dchange minimal (1) Pour raccorder 100 Mbit/s jusqu 20 prestataires

Le lieu choisi devra recevoir : un commutateur Ethernet 24 x 10/100 Mbit/s (2 U) les supports de transmission des 20 prestataires (1 2 baies) un routeur (ou convertisseur Ethernet) pour chaque prestataire (2 baies) accs accompagn pour chaque prestataire Soit un dmarrage avec 2 ou 3 baies informatiques Courant permanent souhait 8 Point dchange minimal (2) Cot du point dchange ( re facturer)

achat du commutateur Ethernet fourniture et hbergement des baies prestation daccompagnement dans les locaux configuration et exploitation du commutateur Ethernet Cot pour chaque prestataire support de transmission quipement actif localis dans le point dchange

Cot de la structure juridique (entreprise, association ?) 9 Point dchange minimal (3) Configuration du commutateur minima : pas de VLAN un rseau IP ou tout le monde se voit chacun fait ses sessions BGP sur ce rseau partag capacit maximale initiale : 100 Mbit/s par prestataire

Services additionnels Un prlvement SNMP des compteurs switches Mise disposition dun site Web avec MRTG (stats de trafic) et des informations de raccordement 10 Fiabilit vs. cot (1) Accs transit sur support 100 Mbit/s factur 2000 + 40 Mbit/s 200 Point dchange (support 100 Mbit/s, incluant quipements et transmission) fiabilis : 5.000 conomique : 2.000

Lorsque le point dchange sarrte, le trafic passe par le transit. 11 Fiabilit vs. cot (2) ISP ayant uniquement du transit cot : 2.000 + 40 x 200 = 10.000 Rpartition : 50% transit, 50% point dchange fiable cot : 2.000 + 20 x 200 + 5.000 = 11.000 Rpartition : 51% transit, 49% point dchange conomique cot : 2.000 + 20,4 x 200 + 2.000 = 8.080

(transit +50 , IXP 3.000 ) 12 Leffet boule de neige Le point dchange, en baissant les cots apporte un confort de navigation supplmentaire Ce confort gnre du trafic supplmentaire Les points dchange contribuent de faon conomique laugmentation des dbits et de la capacit rseau jusqu lutilisateur final Le transit, au contraire, freine le dveloppement de linfrastructure 13

Autres services envisageables Service looking-glass fournit par les raccords permet de consulter, via une interface Web les tables BGP et de routage des ISP raccords Synchronisation de lheure (NTP) Serveur de routes route-server Miroir dun root-server du DNS 14 Politique dchange de trafic (1) Rappel sur le vocabulaire peering : notion de rciprocit et de gratuit

transit : achat de transport IP un prestataire qui ouvre laccs lInternet Rappel de lobjectif du point dchange diminuer les cots du transit augmenter la capacit du rseau budget quivalent 15 Politique de peering ouverte Cest le seul choix viable vous tes une toute petite partie de lInternet vos clients vont essentiellement chercher joindre des clients dautres ISP

Joindre les autres cote cher et cest ce cot quil faut rduire en utilisant une politique de peering ouverte 16 Le peering cre de la valeur La revente de transit est indispensable cela augmente votre base installe gnrateur de chiffre daffaires Votre croissance transit sera insuffisante votre revente crotra moins vite que lInternet votre importance va donc en diminuant

Joindre les autres cote cher et cest ce cot quil faut rduire en utilisant une politique de peering ouverte 17 Ides reues Il est faux de croire que il ne faut pas faire de peer avec vos propres clients en refusant un peer avec un autre ISP vous lui faites plus de tort qu vous mme en refusant un peer vous avez un client potentiel 18

Leon numro 1 Faire du peering avec ses clients ne fait pas de tort cela augmente le dbit rseau que vous pouvez vendre vos clients, et donc votre valeur intrinsque si vous changez des routes avec votre client vous contribuez cette augmentation de dbit Peering avec un client = lui offrir les routes de vos clients situs dans la mme zone gographique 19

Leon numro 2 Refuser un peering fait un tort aux 2 ISP Ceux dont la politique est ferme se ferment la porte un nombre de prfixes dpassant bien souvent la taille de leur propre rseau 20 Leon numro 3 Si vous refusez du peering , vous crez un client pour vos concurrents Si A refuse un peering B , deux possibilits B achtera du transit dun concurrent de A to aller vers A, ou

B aura un peering avec un tiers qui lui fournira le transit vers A Au mieux, A perds la possibilit de vendre du transit B et cre un client pour ses concurrents Au pire, idem ci-dessus et en plus vous devrez payer du transit pour joindre B 21 Conclusions Un point dchange doit avant tout tre conomique Pour une rgion donnes, mme sil peut y avoir plusieurs acteurs il faut un seul domaine de commutation

cela signifie quil faut interconnecter entre eux ces points dchange Les ISP ont un intrt vident avoir une politique de peering active et ouverte (en respectant la charte et la zone gographique) 22

Recently Viewed Presentations

  • Interwar Years (1918-1939) How Canada Changed in the

    Interwar Years (1918-1939) How Canada Changed in the

    The Balfour Report is presented which makes Canada's independence clear. (Commonwealth) Statute of Westminster (1931) - legal recognition by Britain that in 1926 Canada had cleared itself of British authority. Canadian Politics after WWI.
  • 2013 Master Gardener State of the Onion

    2013 Master Gardener State of the Onion

    Speakers' Bureau. Jimmy Lee. Sally Lee. Debbie McLaury. Nanette O'Hara. Pat O'Shea. Virginia Overstreet. Chris Peterson. Nicole Pinson. Polly Ryan. Pam Shives
  • Sources of law Case law Doctrine of judicial precedent ...

    Sources of law Case law Doctrine of judicial precedent ...

    Judicial Precedent ... re-defining a ratio Persuasive precedent courts lower in hierarchy orbiter dicta statements a dissenting judgment decisions of the Judicial Committee of the Privy council decisions from courts in other countries Judicial Precedent Law-making Use of precedent to...
  • Curs 1 - umft.ro

    Curs 1 - umft.ro

    * * Schema - evenimente in Sinteza Proteinelor * Controlul sintezei proteinelor Teoria Jacob-Monod (operon), Nobel 1965 Gene de control g. operatoare g. regulatoare Feedback negativ lactoza = inductor Mecanism de reglare Model valabil la procariote * Controlul sintezei proteinelor...
  • Executive Functioning and Sentence Comprehension Sarah Key-DeLyria, Ph.D.,

    Executive Functioning and Sentence Comprehension Sarah Key-DeLyria, Ph.D.,

    Tower of Hanoi (Simon, 1975) Overall planning, Strategizing, Hypothesizing "Avoiding perseveration"; Impulse control, Inhibition. Wisconsin Card Sorting Task (Berg, 1948) Overall planning, Problem Solving (Mental/Cognitive) Flexibility, Inhibitory Control, Shifting. Trail-Making Test (WAIS-IV) Overall planning (Tralis B)
  • The New Good Start Program - Parkinson's Association

    The New Good Start Program - Parkinson's Association

    Background on Parkinson's: DR. James Parkinson (11April 1755 - 21 December 1824) was an English surgeon, apothecary, geologist, paleontologist and political activist who is best known for his 1817 work ON An Essay CALLED the Shaking Palsy in which he...
  • Benchmarking: An overview of current work and challenges

    Benchmarking: An overview of current work and challenges

    Identification of teaching and instructional issues and opportunities for the architecture and associated disciplines (2006) Work integrated learning (WIL): a national framework for initiatives to support best practice (2007)
  • Steric hindrance at the electrophilic carbon slows the

    Steric hindrance at the electrophilic carbon slows the

    Steric hindrance at the electrophilic carbon slows the SN2 reaction. no SN2 polar solvents especially good for SN1 (OK for some SN2) aprotic solvents (no H on O or N) cannot H-bond to Nu especially good for SN2 Intramolecular Reactions...